Le prix de nos vies fixé par L’État

Le prix de nos vies fixé par l’Etat

L’État adopte un barème d’indemnisation pour les enfants et proches victimes d’une exposition prénatale aux pesticides, reconnaissant de  ce fait la toxicité et la nocivité de ces substances.

25000 € pour la perte d’un enfant… c ‘est le prix fixé par L’État
Arrêté du 7 janvier 2022
Arrêté du 7 janvier 2022 fixant les règles de réparation forfaitaire des enfants exposés aux pesticides durant la période prénatale du fait de l'activité professionnelle de l'un de leurs parents mentionnés au c du 2° de l'article L. 491-1 du code de la sécurité sociale
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« L’État semble malheureusement plus enclin à plafonner l’indemnisation des victimes qu’à faire respecter les méthodes d’évaluation de toxicité des pesticides fixées par l’Europe telles qu’interprétées par l’arrêt de la Cour Européenne de justice du 1er octobre 2019.« 

Article à retrouver sur le site du cabinet Tumerelle – cabinet qui défend toustes les pisseuses et pisseurs involontaires de glyphosate qui ont porté plainte : https://www.avocats-tumerelle.fr/2022/03/24/victimes-des-pesticides-le-prix-dune-vie/

Et sur le site des Faucheurs et Faucheuses Volontaires : https://faucheurs-volontaires.fr/pesticides-le-prix-dune-vie.htm

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Nos vies sont évaluées monétairement, nous le savons bien mais

nous ne pouvons nous résigner devant un tel cynisme !!!
Nous demandons une réelle évaluation des pesticides :

https://www.secretstoxiques.fr

Découvrez le film « Secrets Toxiques » en avant première

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.